Notre équipement de Swimrunner.

Le Swimrun étant un mélange de natation en eau libre et de trail running, nous devons avoir un équipement adéquat pour les deux disciplines et qui ne sera pas préjudiciable à l’autre discipline. En effet, le SwimRun se différencie du Triathlon, Biathlon, Aquathlon,… car les disciplines ne sont pas l’une après l’autre, mais c’est un enchaînement des deux.

Ce qui veut dire: nager en chaussures et courir en combinaison.

Dans le règlement officiel de l’ÖTILLÖ , nous devons porter sur nous du début à la fin de la course tout notre équipement, sous risque de disqualification.

Etant un sport avec une grande ouverture d’esprit et laissant place à l’imagination, nous pouvons donc tester de nouveaux types d’équipement, la seule règle est de ne pas avoir un flotteur de plus de 100cm x 60cm. En conséquent certains participants utilisent des palmes, d’autres un pullboy ou encore des paddles…

Le matériel obligatoire durant la course est une bande de premier secours pour arrêter un saignement, deux sifflets, un compas ou montre GPS et une combinaison par personne allant dans une eau à 10°celsius.

Pour notre première participation à la finale des Championnats du Monde de SwimRun, nous étions en partenariat avec Arena pour la partie natation et Running Trail&Compagnie Esprit Montagne pour la partie terrestre.

Ne sachant pas vraiment quel matériel serai le plus adéquat et utile (comme il faut le porter sur 75km), nous avons testé sur plusieurs mois le matériel.

Nous sommes donc arrivés sur la ligne de départ le lundi 5 septembre avec:

thumb_dsc_0278_1024

L’organisation de l’ÖTILLÖ nous a donné en plus pour la course:

  • bonnet
  • dosard
  • bip time
  • carte papier de l’itinéraire

 

Nos commentaires et sensations après la course

  • La triathlon wetsuit carbon, est une combinaison de nageur, légère, souple et avec une superbe glisse. Deux matériaux sont combinés: des plaques de Néoprène Yamamoto Aerodome intégrées dans un tissu technologique cage en carbone, pour une meilleure flottabilité, une stabilité totale et une position de nage optimale. Les épaules ont une épaisseur de Néoprène très faible, permettant une liberté de mouvement parfaite. Une combinaison essentielle pour un triathlon, la flottaison et la glisse permettant des résultats optimaux.

thumb_capture-decran-2016-09-16-a-14-47-42_1024

 

Si nous avions des observations à faire pour pratiquer le Swimrun, nous privilégierons à l’avenir une combinaison s’arrêtant au dessus des genoux, permettant ainsi au jambes d’être « moins lourdes », mais aussi une meilleure évacuation de l’eau. Les manches courtes seront aussi de rigueur, ainsi qu’une ouverture se faisant par l’avant, augmentant la rapidité des phases de transition et diminuer l’épaisseur de la combinaison au niveau de l’entre jambe permettant une évolution parfaite en trail running.

  • Les paddles Vortex Evolution, ont été pour nous le meilleur choix, une prise d’eau optimale, une technologie limitant les tendinites et crampes au niveau des avants thumb_capture-decran-2016-09-16-a-12-37-20_1024bras. Le paddle  parfait pour ce sport, avec une prise en main naturelle, simple et précise. Une très bonne évolution dans l’eau avec une réelle capacité de poussée de matière, mais également remarquable en sortie d’eau les caoutchoucs accrochent la roche ce qui permet de ne pas glisser sur le tapis d’algues (un détail petit mais essentiel ! ).

 

Les chaussures qui nous ont permis de courir pendant 65km sur des rochers mouillés, glissants, avec de la mousse, avec des algues,… sans tomber une seule fois ! ( aller, peut être juste une fois)

  • Les Salomon S-Lab Wings 8 fournies par Running Trail&Compagnie Esprit Montagne, des chaussures avec un super grip permettant de très bons appuis même sur les pierres plus que glissantes suédoises et surtout, même après avoir passé 2km immergées dans l’eau. Nous n’avons pas fait de trous dans nos chaussures comme veut la tradition, en effet l’évacuation se fait facilement et la flottaison dans l’eau nous a étonné, une flottaison nous permettant de garder les pieds à la surface.

 

thumb_capture-decran-2016-09-16-a-14-19-39_1024

Merci à Gille et son magasin, pour ses conseils pointus et le temps passé à nos côtés pour trouver les bonnes solutions. Une vraie personne investie et passionnée dans son domaine.


 

La partie sensible des flotteurs et autre pullboy…

Une part secrète que les équipes n’aiment pas dévoiler, la botte secrète…

Nous sommes partis pour cette première finale des Championnats du monde de Swimrun, sans pullboy mais avec deux flotteurs « made in home » dans nos chaussettes de contentions.

En effet, avec la flottaison de nos chaussures additionnée à celle de notre combinaison, nous ne ressentions pas le besoin d’avoir une aide importante supplémentaire et avec l’appréhension aussi de crisper trop ses cuisses pour tenir le pullboy. Nous avons donc utiliser une bouée frite que l’on trouve dans les piscines pour l’aquagym, l’avons coupé au milieu dans sa longueur et l’avons modelé pour en faire comme des protèges tibias. Une stratégie qui après coup a fait apparaître un inconvénient, après 11heures de courses les jambes sont très lourdes et le pullboy devient plus qu’adéquat !

Pour l’eau et la nourriture, nous sommes partis avec la ceinture Salomon Agile 500, très proche du corps et non contraignante durant un run ou même en natation, elle a pu porter deux flasques de 250 ml, notre matériel de premier secours et plusieurs énergies gels et barres.

thumb_capture-decran-2016-09-16-a-14-55-30_1024

  • Les montres GPS Suunto Ambit 2 sponsorisées par SabléO outdoor Adventures (spécialiste des aventures de pleine nature et des expériences uniques en canyoning, randonnée, escalade, vtt,…). Des montres très utiles durant la course mais aussi pour nos entraînements, avec une fonction Trail running et nage en eau libre. Indiquant vitesse moyenne, distance parcourue, temps au 100m (natation), temps au kilomètre (course à pied) et surtout un tracé de la course (grâce à Nico 😉 ). Un grand merci à Thierry et à son entreprise sans qui on serait encore peut être perdu sur une île sauvage dans la mer Baltique.

thumb_capture-decran-2016-09-16-a-14-18-18_1024

 


 

Nous tenons à remercier également Simon Dufour ancien nageur Olympique qui nous a aidé sur la partie natation, d’une grande aide sur le choix de notre matériel Arena, et sa capacité d’adaptation et de réaction exceptionnelle ! 

J-2 avant la course, une déchirure sur une de nos combinaison, donc un stress et surtout nous n’avions pas de combinaison de rechange.

J-1 avant la course, nous recevons une combinaison neuve, un énorme travail de la part d’Arena et Simon Dufour, un grand merci !

 

Team Surf&CoProtect.

2 réflexions sur “Notre équipement de Swimrunner.

    1. Merci Clément, nous allons le développer sérieusement. N’hésites pas à poser des questions ou des remarques à la fin des articles.
      Au plaisir 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s